Boud’mer Marseille

Marseille, association de bateaux barquettes partagés

Accueil  > Agenda Boud’mer > la sardine qui a bouché le port…

sartine ?

Vendredi 5 juillet de 10h30 à 12h30

Histoire de la « Sardine » qui a bouché le port de Marseille, pour les enfants.

C’est grâce au Vicomte de Barras, qui la racontera dans ses mémoires, que nous connaissons la véritable histoire.
Il s’était engagé à l’âge de 16 ans dans un régiment. Il devient officier du régiment de Pondichéry à 21ans. Deux ans plus tard, il y est capturé par les Anglais.
Il bénéficie d’un échange de prisonnier l’année suivante : il a 24ans.
En compagnie d’autres prisonniers, il embarque à bord d’une Frégate, un trois mats, la Sartine (nom du ministre de la Marine de Louis XVI).
La Sartine devait naviguer sous pavillon d’entente afin de faire connaître aux autres bateaux la nature des personnes à bord : des prisonniers et non des soldats armés.
Ainsi, on hissait en haut du mat un grand pavillon blanc et, juste en dessous un petit pavillon anglais (les prisonniers venaient de prisons anglaises).
Ce jour-là, au large du Portugal, sans que l’on sache vraiment comment l’expliquer, après dix mois de mer, ce fut un grand pavillon français qui fut hissé.
Hélas, La Sartine est prise à partie par une frégate anglaise de 50 cannons qui lui envoie une première salve ! La coque est percée !
Vite le commandant s’aperçoit de l’erreur et fait amener le pavillon français, mais pas assez vite ! Pas assez vite pour éviter une seconde salve. Le commandant et deux soldats sont tués et 12 hommes sont blessés. Le navire anglais comprend sa méprise et se porte au secours de la Sartine, mais le mal est fait. Le second prend aussitôt le commandement : seules les pompes pourront permettre à la Sartine de rester à flots.
L’effectif du bord étant réduit, les passagers, prisonniers libérés devront aussi participer à l’action de la pompe, chacun à son tour. Le vicomte de Barras, officier, souhaite y échapper mais le second précise que tout le monde doit y participer. Le Vicomte écrira plus tard une lettre de protestation au ministère de la Marine…
Ainsi, à vitesse réduite, pendant 19 jours, 19 jours de pompage, la Sartine arrive enfin à Marseille. Mais, pour quelle raison : fatigue extrême de l’équipage ou rupture de la pompe, elle échoue devant la passe d’entrée du port, paralysant le port de Marseille en raison de sa grande taille et de celle de ses mats.
Le nom a vite été déformé afin de se moquer de la situation. Il était plus amusant de dire que la « Sardine » avait bouché le port.
Mais, en fait, il est tout simplement remarquable que ce bateau ait pu rentrer à bon port dans l’état où il se trouvait.

Agenda

Windguru