Boud’mer Marseille

Barquette à Marseille, bateau partage

Accueil  > Infos > Patrimoine et culture méditerranéens > Un nouveau centre de formation au MuCEM

Un nouveau centre de formation au MuCEM

Phénomène culturel à Marseille, le MuCEM se tourne vers la formation en accueillant l’Institut Méditerranéen des Métiers du Patrimoine : un centre de formation dédié aux professionnels du patrimoine.

Le MuCEM s’est fait connaitre pour son architecture et ses collections. On pourra dorénavant le citer pour sa place au sein des formations dédiées à la préservation du patrimoine. Du moins c’est ce qu’espèrent les équipes de l’Institut National du Patrimoine et du MuCEM, partenaires dans cette aventure.

« On en est au commencement, on a mis du temps à le mettre en place. Pour l’instant, on travaille par session mais on espère pouvoir se développer davantage à long terme », résume Anouk Bassier de l’INP.

Échanges de bonnes pratiques

Ce centre, baptisé I2MP (Institut Méditerranéen des Métiers du Patrimoine), se veut, comme son lieu d’accueil, tourné vers l’autre rive de la Méditerranée. L’objectif n’est pas tant de proposer des sessions sur la mise en valeur du patrimoine et sa protection que de réussir à échanger entres professionnels de tous bords. « On a eu l’idée de proposer des sessions au MuCEM lors de la préfiguration du musée. Par la suite, on a choisi de l’institutionnaliser avec l’objectif de faire se rencontrer les professionnels issus du patrimoine de toute la Méditerranée. L’aspect théorique de nos sessions permet des discussions et des échanges autour de ce que l’on appelle les bonnes pratiques : la manière de tenir des objets, de faire des recherches archéologiques, de restaurer des documents... », explique Anouk Bassier.

« C’est aussi une manière de mettre au jour les problématiques que l’on à gérer en fonction des pays, comme le climat par exemple. On ne travaille pas de la même façon et c’est très instructif ».

Stagiaires professionnels

Pour 2014, sept sessions sont prévues, accueillant à chaque fois de nombreux stagiaires et intervenants. Mais ici, il ne s’agit pas de stagiaires classiques.

« Ces stagiaires sont des professionnels. On a reçu des archéologues, des restaurateurs, des conservateurs... Ils sont là pour renforcer leurs connaissances et profiter de formations originales prenant en compte les diverses problématiques et animé par des experts. Nous proposons à la fois de la théorie et de la pratique via nos partenaires », décrit Anouk Bassier.


Ces partenariats sont multiples - Musée Arles Antique, le DRASSM, le Musée d’Histoire de Marseille, le CICRP - et accueillent à tour de rôles les stagiaires durant les sessions afin de leur permettre d’être directement en prise avec les sujets abordés.

« Ces partenariats sont très importants, d’une part, parce qu’ils nous apportent leurs connaissances et d’autre part, parce qu’ils nous font connaitre. Et nous espérons continuer de les développer et par la même, de développer cette aventure », souligne Anouk Bassier.

INP et MuCEM en symbiose

Ce projet qui se joue à deux mains rassemble l’institut National du Patrimoine et le MuCEM. « Il s’agit d’un véritable partenariat. Nous réfléchissons ensemble à la programmation, nous apportons chacun nos compétences », résume Aude Fanlo, du MuCEM.
Non content d’accueillir le centre, le musée met également ses ressources à disposition, qu’elles soient matérielles comme ses collections, ou humaines à travers ses équipes. Les deux organismes ont le souhait de faire de la transmission des savoirs leur fil rouge.

« C’est aussi une autre façon de travailler avec les partenaires régionaux et de s’inscrire dans le territoire ».


Plusieurs sessions ont d’ailleurs été pensées en fonction des expositions du Musée. « L’intérêt d’un musée c’est de transmettre l’histoire et d’accompagner les objets qui composent ses collections. À partir de là, il n’y a qu’un pas à franchir vers la formation ».

I2MP
Fort Saint Jean - MuCEM
Esplanade du J4 - Marseille, 2e

Voir en ligne : Institut méditerranéen des métiers du patrimoine

Agenda

Windguru