Boud’mer Marseille

Barquette à Marseille, bateau partage

Accueil  > Infos > Reportages, bilans, vidéos, livres > Quand les bateaux cherchent un abri...

Le réseau et les bénévoles sont leurs amis

Deux dormeuses, belles de mai cachées à l’abri des regards, ont du changé de lieu de repos... mais pour la durée d’une sieste.

Il était une fois deux barquettes...

Elles dormaient tranquillement, paisiblement, sous l’oeil lointain mais attentif de l’association Boud’mer. Elles savent qu’elles ont à faire à des passionnés, des dégourdis, des hyper-actifs parfois, alors elles sont sages.

A la Belle de mai, c’était bien...
A la Belle de mai, elles avaient la paix, mais peu de visites...
Mais à la Belle de mai, il y a des travaux...
Alors de la Belle de mai, il a fallu déménager...

S’escamper ? Impossible même si l’une de ces deux dormeuses se nomme pourtant l’Escapade... La seconde, en plus, aurait de quoi faire rêver de voyage tout confort puisqu’elle est baptisée Mercedes... ça fait rêver les Mercedes non ?

Mais bon, l’Escapade, elle, elle attend un amoureux. Les bénévoles lui en cherchent pourtant un mais en attendant, il faut bien garder l’œil et la protéger avant de la laisser partir seule...

Quant à Mercedes, elle a besoin de quelques soins quand même car elle peut faire la belle mais là, comme ça, elle ne peut pas partir seule non plus... D’ailleurs, les bénévoles, elle le sait, ils lui ont prévu une petite cure de jouvence bientôt, entre des mains expertes à la Pointe Rouge...

Escapade

Les deux dormeuses ont joué les belles de mai en vrai finalement en ce jour du 20 août 2014 puisqu’elles ont été sorties de leur retraite paisible, pour éviter le tohubohu de marteaux piqueurs...

Les bénévoles, ils étaient contents de pouvoir les réveiller gentiment et les mener vers un autre abri, plus prêt de la mer en plus. Elles vont pouvoir respirer les fraicheurs maritimes au Pied du Pharo pour quelques semaines...

Bon, ils ont un peu sué quand même mais ils ne sont pas rancuniers les bénévoles... Et la parade de ces deux belles de mai, en août, leur a permis de visiter la Joliette, et puis de passer sous la mer par un tunnel et d’apercevoir la mer au Vieux Port... C’est pas fort ça, pour un bateau, de passer sous la mer ? Il n’y a que dans les contes qu’on nous raconte ça non ? Enfin, dessous bien sûr, pas dedans, parce que là, c’est que l’amoureux il a coulé aussi alors, et ça, on le dit jamais dans les contes...

Et puis là, pour la promenade, l’une après l’autre, elles ont quand même été portées par des bénévoles de charmes. D’une part parce qu’ils étaient présents et très attentionnés, et cela, ça n’a pas de prix. Et puis aussi, parce qu’ils partagent parfois la mer, les chantiers, les amours et les em... Hum, heu non, ça on ne le dit pas dans les contes non plus, et puis, les dormeuses, elles, elles sont reparties pour une petite sieste... alors, chhhhhuuuttt...

Sabine

  • Un grand merci à tous ceux présents, bénévolement, le matin et/ou l’après-midi, et sur leur temps de vacances pour certains, ce mercredi 20 août 2014 pour le transfert de l’Escapade et la Mercedes de l’ancienne caserne du Muy au « chantier Gyptis » du projet PRÔTIS à l’Anse du Pharo.
  • Un grand merci à Jean-Michel du CNRN tout particulièrement, sans qui ces deux bateaux n’auraient surement pas bougé de la caserne aujourd’hui. Un bénévole qui fait partie des amis de Boud’mer et a accompagné et prêté main forte à l’équipe bénévole de Boud’mer.
  • Et un immense merci également au projet PRÔTIS et à l’association Arkaéos qui ont autorisé cet hébergement provisoire au chantier de l’Anse du Pharo, pour la sieste de ces deux barquettes de Boud’mer.

Agenda

Windguru