Boud’mer Marseille

Marseille, association de bateaux barquettes partagés

Accueil  > Infos > Reportages, bilans, vidéos, livres > « Opération halieutique », pêche et baignade...

La visite du Lylou aux adhérents en baignade et pêche.

Dix-huit participants , trois embarcations et trois pilotes mobilisés, six cannes à lancer, 2 boîtes de « dures »...

Dix-huit participants , trois embarcations et trois pilotes mobilisés, six cannes à lancer, 2 boîtes de « dures »... Magistralement préparée par Fatima cette opération halieutique s’est révélée, à ma connaissance, comme la plus importante réalisée à ce jour par l’Association. A 11 heures Suisse la flottille réunie par Boud’mer a vogué plein Sud pour se positionner selon les plans prévus à l’ombre du Château d’If... Trois groupes se sont rapidement constitués : les pêcheurs se sont emparés des lignes et des appâts, les baigneurs se jetèrent rapidement à l’eau sous l’œil vigilant de leurs trois moniteurs , les bronzeurs se mirent rapidement en position horizontale... Tout était prêt pour accueillir le Lylou venu saluer ces « laboureurs de la mer ».

Deux heures plus tard cette irrésistible armada se dirigeait sous la houlette de Jean-Claude vers une calanque de la côte ouest du Frioul pour un déjeuner réparateur... A signaler l’initiative de ce capitaine courageux qui n’hésita pas à se jeter à l’eau pour déplacer l’ancre de El Mansour en portant (entre les dents ?) les trente ou quarante kilos de l’engin et de sa chaîne. Il a pu ainsi tirer, à la nage, les 5 ou 6 tonnes du convoi pour le mettre à l’abri des brises changeantes ...
A signaler également, mais le photographe en pleine baignade n’a pas pu prendre le cliché, un superbe lancer dans les flèches de El Mansour avec retombée du plomb près de son capitaine : les risques du métier !

JPEG Très belle journée donc sous l’égide de Saint-Priest (qui n’est pas le patron des pécheurs) pour ces jeunes navigateurs sympathiques et ouverts. Que les amis de la nature ne s’inquiètent pas trop : le quota européen de pêche en Méditerranée a été largement respecté et la prise d’un imprudent poisson de 30 gr., d’espèce inconnue ne devrait pas contribuer au dépeuplement des fonds marins : en effet à la demande de sensibles jeunes filles, cet animal a été rendu à son milieu naturel.

Expérience à renouveler donc sans restriction !

J.C.

Agenda

Windguru