Boud’mer Marseille

Marseille, association de bateaux barquettes partagés

Accueil  > Infos > Reportages, bilans, vidéos, livres > Nettoyer la Canebière avec « 1 Déchet par Jour »

Nettoyer la Canebière avec « 1 Déchet par Jour »

Des millions de mégots, un tri impeccable et des gens déterminés bravant la pluie persistante...

Dans le cadre des « frioulades », l’association Boud’mer s’est concentrée sur le ramassage de déchets sur l’archipel du Frioul depuis 12 ans maintenant ; ses activités étant intimement liées au milieu marin ou littoral. La majorité de ces bouteilles, canettes, pailles et sacs plastiques vient directement de la ville de Marseille, emportés par les eaux de ruissellement, le vent et les vagues. Ils sont rejetés en mer et sur les îles.

Pour éviter que les déchets jetés dans les rues trouvent leur chemin dans la Méditerranée, plusieurs associations organisent des nettoyages sur terre et particulièrement en ville ou sur les plages. Une de ces associations est 1DéchetParJour (« un déchet par jour »), fondée par l’anglais Edmund « Eddie » Platt.

JPEG - 28.9 ko
Eddie au mégaphone

Samedi 24 février, nous sommes allés rejoindre Eddie et son équipe aux Réformés sur la Canebière à Marseille, pour nettoyer les rues environnantes et pour apprendre de leur expérience (notamment, la méthodologie de pesage et tri des déchets ramassés).

Il pleuvait des cordes, mais nous avons quand même été rejoints par une soixantaine de personnes courageuses, toutes parties pour arpenter les rues autour de la station de métro des Réformés et ont rapporté des sacs pleins. Chaque sac était ensuite pesé puis ouvert pour trier leurs contenus. Nous avons séparé les déchets entre bouteilles en plastique, bouteilles en verre, canettes, plastiques, papiers et mégots. Le temps nécessaire pour tout séparer et trier est énorme, mais nous a finalement permis de déposer la plupart des déchets ramassés dans les conteneurs de tri (seul un petit volume a été déposé dans les poubelles « standards »).

JPEG - 32.6 ko
Tri des mégots, bouteilles, plastiques et papiers et pesages

Ramasser des déchets en milieu urbain en groupe, le tout au milieu ou à côté des passants, a été une expérience très différente de celle d’un nettoyage au parc national car nous attirons en permanence les regards des passants. Parfois nous étions confrontés à des réactions d’amusement ou d’incompréhension ; d’autres fois, des réactions reconnaissantes et de curiosité pour notre action. Les rencontres dans la rue sont d’excellentes occasions pour encourager le dialogue et les conversations autour de la problématique des déchets. Après 2h et 65 kilos de déchets ramassés puis triés, nous sommes rentrés, gelés et tout mouillés, mais très contents du travail accompli et de l’action menée en milieu urbain.

JPEG - 38 ko
Lieu de regroupement à l’abri pour le retour des sacs, le tri et la pesée

Clémentine Purath, volontaire internationale Boud’mer

Voir en ligne : Association « 1 Déchet par Jour »

Agenda

Windguru